Accueil > École > Archives

La vie de l’école

Archives - 2016/2017

Archives - 2015/2016

Archives - 2014/2015

Archives - 2013/2014

Archives - 2012/2013

Archives - 2011/2012

Archives

Archives - 2010/2011

Archives - 2009/2010

Archives - 2008/2009

Archives - 2007/2008

Tout pour la musique... (2007-2008)

Les deux classes de CM2 se sont rendues à la cité de la musique afin d’écouter des contes et découvrir les instruments de musique dont parlaient les histoires.

JPEG - 59.8 ko

Les deux classes n’ont pas tout à fait vu et entendu les mêmes choses.
Vous allez donc pouvoir découvrir un petit compte rendu de la visite des CM2 A et un des contes raconté par les CM2B.

"Nous sommes allés à la Cité de la Musique et nous avons vu beaucoup d’instruments :
* des flûtes traversières, ce sont des instruments de la famille des vents et du groupe des bois.

JPEG - 78.8 ko


* la viole d’amour : au bout du manche de la viole il y a un personnage. La viole d’amour a un secret : derrière ses cordes, il y a d’autres cordes qui s’appellent des cordes sympathiques.

JPEG - 60.5 ko


* le violon a des ouïes en forme de F.
* le clavecin est un instrument à cordes pincées et à clavier. Il se joue en soliste ou en accompagnement.

JPEG - 68.8 ko


* Enfin nous avons écouté un monsieur qui jouait du saz. Il est formé d’une caisse piriforme (en forme de poire) en bois et d’un long manche muni de frettes. Il est muni de trois cordes qui se jouent avec un plectre."

Charlotte

JPEG - 78.9 ko

La mer qui voulait être terre.

"Le jour où Terre est née, il n’y avait que terre, ciel et mer. Mais la mer avait quelque chose de spécial, en ce temps : elle avait des oreilles qui flottaient sur l’eau. Puis la mer entendit le galop de chevaux sur la terre. Alors elle dit : " Moi aussi j’aimerais des chevaux." C’est comme ça que les hippocampes sont nés. Et comme la mer en voulait encore, les fleurs et les herbes sont devenues algues et coraux ; les oiseaux sont devenus des poissons, les oursins des hérissons, les escargots, des escargots de mer...
C’est aussi comme ça que l’écume de mer est née à son tour. Soudain, l’écume toucha le terre et comme cela amusait beaucoup la mer, elle recommença deux fois et au bout de la troisième fois la terre se mit soudainement à la place de la mer. A cause de ce chamboulement, la mer en perdit ses oreilles. Et depuis ce jour, les hommes ramassent les oreilles de la mer, sans le savoir car pour eux ce sont des coquillages qu’ils mettent à leurs oreilles pour qu’ils leur racontent l’histoire de la mer."

Marie

Jean, le fils du meunier.


"Jean était le fils d’un meunier. Il s’ennuyait, il voyait toujours passer des ânes avec des sacs de grains, de la farine sortir du moulin...
Il voulait faire le tour du monde. Un jour, il dit à sa mère : "Je voudrais être jongleur."
La mère lui dit : "Jongleur, ce n’est pas une bonne idée, tu ne pourras pas gagner assez pour vivre."
Mais un jour, elle fut contrainte de lui fabriquer un costume de jongleur. Il partit. Les enfants du village le suivaient car il racontait des histoires. il rencontra un musicien qui jouait du luth, il s’appelait Lucien. Ils devinrent amis, et travaillèrent ensemble. L’hiver était rude, ils faisaient un spectacle sur la place de l’église. Tout à coup, Jean lâcha ses balles. Il venait d’apercevoir la domestique de la comtesse. Le soir, il rêva d’elle. Dans la nuit il se souvint d’une chanson "Le corps en forme de poire, le manche en forme de bec de canard, les doubles cordes légères comme le vent." Cet instrument n’existait que dans les châteaux.
Lors d’une fête dans un château, il revit la domestique et en tomba amoureux. Il regarda l’instrument qu’elle tenait à la main. C’était bien celui de la comptine ! Mais il dut repartir car la fête était finie, son numéro avait beaucoup plu à la comtesse. Il ne revit plus sa belle et il en tomba malade. Un jour, Lucien lui dit : "Tu devrais aller prier à l’église." Il se leva et y alla. Il ne savait pas prier alors il jongla mais il cassa un vitrail et il fut enfermé dans un cachot. Au château, la musique de la servante devenait si triste que la reine fit libérer Jean et lui trouva un travail au château pour rembourser le vitrail."

Graziella

JPEG - 242.8 ko


Pour clôturer cette série musicale, les deux classes se sont rendues à la maison de Radio France écouter "Si l’ochestre m’était conté". Elles ont entendu l’histoire de Pucinella entrecoupée de morceaux de musique de Stravinsky.

JPEG - 106.2 ko

info portfolio

Haut de page
Charles Péguy
École, Collège, Lycée privés
sous contrat d’association
80, avenue Parmentier 75011 Paris
Tél : 01 48 05 16 47 - Fax : 01 43 38 94 92