Accueil > École > La vie de l’école

La vie de l’école

Archives - 2016/2017

Archives - 2015/2016

Archives - 2014/2015

Archives - 2013/2014

Archives - 2012/2013

Archives - 2011/2012

Archives

Archives - 2010/2011

Archives - 2009/2010

Archives - 2008/2009

Archives - 2007/2008

Les CM2 B et l’armée de laine



Dans le cadre des journées du patrimoine, vendredi 18 septembre 2015, nous sommes allés au Grand Palais pour découvrir son histoire pendant la première guerre mondiale.
A cette occasion, l’artiste Délit Maille exposait 780 poupées de laine, représentant les soldats de 14-18.


Le Grand Palais a été inauguré pour l’exposition universelle de 1889, Il y abritait 500 chevaux dans ses sous-sols ! On y organisait le salon des arts ménagers, de l’automobile et même de l’aviation ! On trouvait bien sûr comme aujourd’hui, des sculptures et des peintures.


En 1993, suite à un boulon tombé sur une précieuse tabatière, on a entrepris la restauration complète du Grand Palais qui rouillait de toutes parts.


Durant la guerre de 1914-18, le Grand Palais est devenu un hôpital militaire de 240 lits.
330 infirmières soignaient 1200 blessés. 80% des soldats plutôt découragés par cette guerre de tranchées, pénible, retournaient au combat. Pour affronter le froid, les femmes et les fillettes tricotaient chaussettes, bonnets, pulls, écharpes et moufles qu’elles envoyaient aux soldats. Les garçons mettaient en charpies des tissus usés pour en faire des bandages.


Cent ans après, l’artiste Délit Maille a eu l’idée de tricoter une armée de soldats en laine (en souvenirs de ces tricoteuses d’autrefois) et a demandé via son blog, la participation de femmes du monde entier.


499 femmes et 1 homme ont répondu à l’appel et ainsi nous avons pu voir, alignées sur 18 mètres, 780 poupées hautes de 15 cm. Nous avons reconnu de nombreux poilus, également des Sénégalais au bonnet rouge, des Annamites (Asiatiques) des Anglais, des Ecossais, des Canadiens, mais aussi des Allemands, des Turques... Aucun n’avait de visage pour signifier que ces soldats étaient anonymes.



Mais plus loin, une poupée était expressive : avec des yeux et une bouche et symbolisait « le soldat inconnu » qui se trouve sous l’Arc de Triomphe.

Cette sortie était à la fois émouvante, intéressante car nous avons appris bien des choses sur la vie durant la guerre de 14-18 grâce à notre conférencière. L’idée des poupées comme un lien, un fil de l’histoire qu’on retrouve 100 ans plus tard est originale. Cette première sortie était géniale !


Nous remercions les parents qui nous ont accompagnés.

Les élèves de la classe de Véronique Fantasia


info portfolio

Haut de page
Charles Péguy
École, Collège, Lycée privés
sous contrat d’association
80, avenue Parmentier 75011 Paris
Tél : 01 48 05 16 47 - Fax : 01 43 38 94 92