Accueil > École > Archives

La vie de l’école

Archives - 2016/2017

Archives - 2015/2016

Archives - 2014/2015

Archives - 2013/2014

Archives - 2012/2013

Archives - 2011/2012

Archives

Archives - 2010/2011

Archives - 2009/2010

Archives - 2008/2009

Archives - 2007/2008

Les CM2 B à la cinémathèque (2010-2011)

Atelier lanternes magiques

avec les CM2B de Véronique Fantasia

JPEG - 84.6 ko
JPEG - 73.5 ko

Ce lundi 14 mars 2011, les CM2b sont allés à la cinémathèque française à côté de Bercy, pour participer à l’atelier « lanterne magique ».

Une animatrice nous a d’abord expliqué le rôle d’une cinémathèque : c’est une bibliothèque de films.

JPEG - 104.6 ko
JPEG - 110 ko

Au début du cinéma, en 1895, avec les frères Lumière, les films étaient muets et en noir et blanc. Lorsqu’en 1930 le cinéma est devenu parlant, on a détruit presque tous les films muets qui n’intéressaient plus le public. Alors, des amoureux du cinéma ont décidé d’archiver ceux qui restaient, ils ont inventé la cinémathèque.

Dans celle de Bercy, il y a des objets d’avant le cinéma comme les lanternes magiques : ça ressemble à une boîte (à l’origine, une bougie servait de source de lumière) devant, il y a un objectif et on glisse des plaques de verre sur lesquelles sont peintes des images. On l’a appelée lanterne magique, car elle projetait en plus grand des images minuscules et les gens étaient émerveillés.

C’est Christian Huygens, astronome Hollandais qui inventa ce processus, en 1659. Très vite, d’autres ont amélioré son objet qui était très à la mode au XIXème siècle. Nous avons vu des contes classiques comme « Le petit chaperon rouge », des scènes qui font peur, des terres lointaines, des caricatures, des agrandissements scientifiques… Encore après l’invention du cinéma, les lanternes magiques distrayaient les gens et les enfants.

JPEG - 81.1 ko
JPEG - 93.4 ko
JPEG - 88.2 ko
JPEG - 92.3 ko
JPEG - 75.7 ko

Dans les maisons riches, on invitait des amis pour projeter ces images. On les projetait aussi dans des salles de spectacles (sorte de cinéma avant le cinéma) ou à la campagne : des colporteurs proposaient des spectacles « lanterne magique » contaient des histoires et même des musiciens accompagnaient les images pour créer du suspens.

Dans une autre salle, l’animatrice nous a distribué des plaques rectangulaires en plexiglas, sur lesquelles étaient tracées trois cercles. Nous devions inventer une histoire et la dessiner en trois images d’abord sur une feuille projet, puis directement aux feutres sur la plaque.

JPEG - 112.9 ko
JPEG - 92.7 ko
JPEG - 101.1 ko
JPEG - 98.3 ko
JPEG - 102.4 ko
JPEG - 93 ko

Lorsque nous avons tous terminé, chacun a glissé sa plaque, à l’envers, dans la lanterne magique, pour que l’image apparaisse à l’endroit sur le mur blanc.

JPEG - 80.6 ko
JPEG - 89.2 ko
JPEG - 88.8 ko
JPEG - 83.5 ko

Et, comme les colporteurs d’autrefois, à tour de rôle, nous avons raconté notre histoire. C’était amusant. Puis nous les avons remises à la maîtresse qui les a rangées dans un sac pour ne pas les abîmer.

JPEG - 59.4 ko
JPEG - 56.1 ko
JPEG - 59.7 ko
JPEG - 53.9 ko
JPEG - 93.8 ko
JPEG - 54.2 ko
JPEG - 98.1 ko
JPEG - 48.9 ko
JPEG - 99.2 ko


Article rédigé et tapé par Mahaut, Maya et Nina


Haut de page
Charles Péguy
École, Collège, Lycée privés
sous contrat d’association
80, avenue Parmentier 75011 Paris
Tél : 01 48 05 16 47 - Fax : 01 43 38 94 92